Dans le rapport établi au Tessin concernant les décès d’anciens collaborateurs d’ateliers ferroviaires et hydroélectriques, la Fondation EFA a été citée à plusieurs reprises par les médias de la Suisse italienne comme étant une institution proposant gratuitement aux victimes un soutien financier et psychosocial sans bureaucratie par l’intermédiaire de la «Lega polmonare ticinese».